Aqoona

Le blog de la petite enfance



TOUT SAVOIR SUR LE DÉVELOPPEMENT MOTEUR




Globalement, chez les enfants de 0 à 3 ans, on distingue différents types de développements. Le développement cognitif (acquisition de nouvelles compétences grâce à la multiplication de neurones), le développement langagier ( par les sons, émotions, cris, mots…) , social et affectif (capacité à créer des relations sociales positives), le développement sensoriel (par la vue, le toucher…) , et enfin, celui dont nous allons parler aujourd’hui dans cet article, le développement moteur. Le développement moteur se décline sous 3 formes, la motricité globale, la motricité libre et enfin la motricité fine. Dans cet article nous allons vous présenter chacune de ces motricités et vous fournir des idées d’activités pour favoriser leurs apprentissages.




La motricité globale

Aujourd’hui, la motricité globale est encore trop assimilée aux simples mouvements des bébés à savoir ramper, faire du quatre pattes puis enfin marcher. Il est donc important de rappeler, qu'entre chacune de ces étapes, il existe d'autres mouvements qui ont une importance capitale. Marcher, courir, sauter, rouler, monter... Chacun de ses mouvements nécessite l'activation des muscles permettant le développement de la motricité globale.

À noter que la motricité globale est liée à tous les autres développements, cognitif social et affectif... Un enfant apprend à se déplacer, à réaliser certains mouvements au fur et à mesure de sa maturation neurologique. L'enfant découvre son environnement ainsi que tous les gestes possibles en s'exerçant, en essayant et en réitérant. De ce fait, une bonne motricité globale nécessite une bonne pratique. Faisant partie intégrante du développement de l’enfant, il a besoin de bouger pour grandir et s’épanouir. Il est donc indispensable d’offrir un environnement approprié et propices à la pratique du mouvement.


Activité n°1 : Le parcours sur scotch
Pour développer la motricité chez l’enfant, le jeu du parcours sur scotch est idéal. Tout ce que vous avez à faire c’est disposer du scotch sur le sol et de lui donner différentes formes, ligne continue, vague, ligne discontinue… L’objectif de cette activité est que l’enfant se positionne au point de départ du scotch et qu’il parcourt le chemin jusqu’au point d’arrivée en suivant la forme. Cette activité permettra aux enfants d’améliorer leur coordination ainsi que leur équilibre tout en apprenant à se déplacer autrement qu’en ligne droite.

Pour les plus âgés, vous pouvez ajouter une petite difficulté en plaçant des obstacles sur la forme ou en proposant de réaliser cette activité à cloche pieds.




La motricité fine

Le développement de la motricité fine par le biais d’activités permet à l’enfant d’utiliser certains petits muscles de ses doigts et de ses mains pour effectuer des mouvements précis qui lui permettront de saisir un objet, le lancer, l’agripper ou encore de découper et de dessiner. Tous les enfants n’évoluent pas au même rythme, il sera donc important d’adapter les activités selon l’évolution de l’enfant. Ici encore, on préconise d’effectuer des activités semi-dirigées plutôt que dirigés pour laisser libre cours à l’imagination de l’enfant et pour lui donner un sentiment de responsabilité.

Il est important de retenir que chaque enfant évolue à son propre rhytme. Cela dit, l’acquisition d’un geste, quel qu’il soit, dépend de deux grands facteurs :

  • - L’équipement neurobiologique de l’enfant : maturation cérébrale et capacités perceptives et cognitives.
  • - Son environnement et les stimulations qu’il reçoit.

Cela explique pourquoi il existe tant de différences entre deux enfants du même âge.

Activité n°2 : Roue et pince à linge
La roue et les pinces à linge, en termes de motricité fine, on ne pouvait pas faire mieux. Pour cette activité, vous allez avoir besoin d’un carton, dans lequel vous allez découper un cercle. À l’aide d’un crayon, divisez ce cercle en 6 ou 8 parts. Peignez chaque part d’une couleur, puis prenez des pinces à linge en bois et peignez chacune d’elles d’une couleur également. Vous l’aurez compris, l’objectif de cette activité est de positionner les bonnes couleurs de pinces à linge sur la bonne couleur de part. Cet exercice permettra aux plus âgés d’apprendre les couleurs tout en travaillant leurs motricités fines en musclant le bout de leurs doigts pour ouvrir la pince à linge, et également de développer la coordination.




La motricité libre

Pour instaurer la motricité libre avec votre enfant, il faut d’abord aménager un environnement de jeu sécurisé pour qu’il puisse l’investir à son rythme et à sa façon.

Dès ses premières semaines, votre bébé pourra petit à petit apprendre à se déplacer en toute liberté, sans que vous ayez besoin d’intervenir ou de l'aider. Déposez près de lui quelques jeux de différentes textures et laissez-le les manipuler par lui-même. L’enfant va ainsi découvrir ses mains puis attraper des objets. Il développe la motricité libre et fine, et réalise ses propres expériences motrices.

Pour les enfants plus grands, laissez à disposition des jeux liés à la motricité, tels que des ballons, un vélo, des jeux d’encastrement, d'enfilage ou de construction. Ils pourront ainsi jouer librement, selon leurs envies, toujours sous la surveillance d'un adulte.

Activité n°3 : Le parcours d'obstacles
Pour les enfants qui marchent et pour qui, une grande partie de la motricité est déjà acquise, Aqoona vous propose une activité pour développer la motricité libre : le parcours d’obstacles. Cela consiste à préparer un parcours aux enfants, sur lequel il y aurait des obstacles, tel que des boîtes en carton, des plots etc… L’objectif est de permettre à l’enfant de trouver une solution rapidement lorsqu’il se retrouve en difficulté ainsi que de travailler sa motricité libre en trouvant une solution pour dépasser les obstacles et continuer à avancer.

Pour réaliser cette expérience vous aurez besoin de créer votre parcours (en intérieur ou en extérieur) puis d’y disposer des obstacles : boîtes en carton, chaises…

Il est important de considérer ce moment comme une activité semi-dirigée et non une activité dirigée. Laissez libre cours à l’imagination de votre enfant, laissez le se débrouiller pour réussir le parcours, il en sera que plus fier une fois l’activité terminée.



Par Estelle Fernandez, le 02 mars 2022
Chargée de Communication Marketing chez Aqoona

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux