Aqoona

Le blog de la petite enfance



PETITE ENFANCE : LES ACTIVITÉS EN VOGUE




Hello tout le monde, aujourd'hui on va parler activités, mais pas n'importe lesquelles... on va parler des activités branchées. Eh oui, même chez les plus jeunes la mode existe ! Alors à votre avis, qu’est ce qui est en vogue en ce moment chez nos petites divas du 21ème siècle ? C’est ce qu’on va voir dans l’article d’aujourd’hui !




Snoezelen


En premier, évidemment, les activités snoezelen. Pour ce qui ne serait pas à la page -honte à vous- les activités Snoezelen c’est tout simplement une pièce aménagée avec une lumière tamisée et une musique douce. L’objectif est de créer une ambiance apaisante tout en faisant appel aux 5 sens des enfants.

Ce qu’il faut savoir avec les activités Snoezelen c’est qu’un bon accompagnement est primordial !! Formez votre personnel ou faites appel à un prestataire pour une expérience unique et adaptée. Un bon accompagnement favorise une bonne communication et un sentiment de sécurité auprès de nos loupiots préférés.

Bon, super mais vous allez me dire, c’est bien beau toutes ces lumières et musiques, mais concrètement, quels sont les bienfaits ?

L’objectif du snoezelen c’est d’éveiller les enfants au monde qui les entoure grâce à la stimulation des sens. Une atmosphère sans stress apporte du plaisir et contribue au bien-être de nos bambins.


Exemple de matériel sensoriel qui peut être utilisé

  • Des matières à toucher : tissus, balles, objet tactile…
  • Diffuseur d’odeurs.
  • Diffusion sonore : instruments, chants d’oiseaux…
  • Colonne à bulles avec des jeux de lumières.
  • Fibres optiques colorées.
  • Module en mousse ou pouf géant.
  • Projecteurs : projections de vidéos ou de photos de la nature.
  • Des éclairages colorés/tamisés.

Langue des signes


La deuxième activité en vogue -et franchement on l’adore- c’est l’apprentissage de la langue des signes.




Mais, quelles sont les règles à connaître pour permettre un apprentissage tout en douceur de cette langue? Premièrement, il sera important de s’accroupir près de l’enfant puis de capter son regard et enfin de signer un mot. Cette posture mettra l’enfant en confiance, à ce moment-là, vous ne vous consacrez qu’à lui -quelle exclusivité- ! Pour un apprentissage plus global, vous pouvez signer les comptines ou histoires lorsque tous les enfants vous écoutent.

Évidemment, le choix de l’apprentissage de la langue des signes dans un EAJE doit être une démarche collective. L’assimilation de cette langue gestuelle étant basée sur la répétition, chaque professionnel doit accepter et être en mesure de signer ainsi que de verbaliser ces signes.

Et concrètement, quels sont les bienfaits de la langue des signes ?

Premièrement, la communication gestuelle permet de diminuer les frustrations de l’enfant dues à l’incompréhension. Elle permet également d’enrichir la relation parents/enfants/professionnels. L'enfant a la possibilité de communiquer ses besoins à son entourage. La langue des signes peut amener à davantage de complicité entre l’enfant et l’adulte. Elle participe au bon développement intellectuel, émotionnel et cognitif. Enfin, la communication gestuelle permet de stimuler l’apprentissage du langage oral.


Atelier du Rien


La dernière activité et probablement la plus farfelue -mais on adhère quand même- c’est l’atelier du Rien.





Le concept est simple : les professionnels de la petite enfance accompagnent les enfants dans une pièce vide et les laissent se débrouiller comme bon leur semble. En constatant que les professionnels ne proposent pas d’activités et se contentent d'observer, les enfants commencent alors à s’intéresser à ce qui les entoure.

Dans une société où les enfants sont hyper stimulés par une grande quantité de jeux et jouets en tout genre ou encore par les écrans, ces ateliers du rien prennent alors une importance capitale. Ils permettent de favoriser la créativité ainsi que de développer de nouvelles compétences, notamment relationnelles et sociales.

La Suisse et la Belgique sont deux pays qui ont opté pour ces expériences insolites, et qui ont bien décidé d'intégrer ces ateliers dans leurs routines d’activités annuelles.

Pour les parents à tendance dramatique qui craignent que leur enfant s’ennuie, pas de panique ! Comme vous pouvez l’imaginer, c’est en s’ennuyant qu’on développe sa créativité. Les enfants sont habitués à toujours être entourés de nouveaux jeux, jouets, de nouvelles activités. Ici, avec les ateliers du rien, apprenez à nos petits bambins à se servir de leurs imaginations, de leurs créativités. Laissez un enfant seul dans une pièce, et je peux vous assurer qu’il trouvera une solution pour s’amuser.

À une prochaine fois !

Estelle


Par Estelle Fernandez, le 16 mai 2022
Chargée de Communication Marketing chez Aqoona

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux